D’ANDREA Patrizia

D’ANDREA Patrizia
Docteur ès Littérature comparée qualifiée
Post-doctorante Camelia Labex Paris Cité
patrizia.dandrea[AT]univ-paris3.fr

PRESENTATION
CAMELIA est un projet scientifique du PRES Sorbonne Paris Cité, qui rassemble des équipes de recherche des universités Paris-Descartes et Sorbonne Nouvelle-Paris 3. Multidisciplinaire et transhistorique, le projet s’articule autour de la notion de casuistique médicale éthique du XVIIIe siècle à nos jours, dans une approche qui associe l’éthique médicale, la littérature, la linguistique et la philosophie.

PARCOURS
– Doctorat de Littérature comparée à l’Université de Paris IV-Sorbnne. Mention : Très honorable à l’unanimité. Sujet : Littérature et spiritisme au tournant du siècle (1865-1913). Étude des formes narratives d’inspiration spirite : France, Italie et Angleterre, sous la direction de Jean de Palacio. Soutenue le 14 novembre 2006. Jury : François Livi (président), Antoine Faivre, Jean de Palacio, Pierre-Jean Dufief.

PUBLICATIONS
– Patrizia D’Andrea, Le spiritisme dans la littérature de 1865 à 1913 : perspectives européennes sur un imaginaire fin-de-siècle, Paris, Honoré Champion, 2014, 624 pages
– « Refaire le corps. Anticipation du transhumanisme dans les romans français : André Couvreur et Maurice Renard », C’était demain : anticiper la science-fiction en France et au Québec (1890-1950), collection Eidôlon, Presses universitaires de Bordeaux, à paraître.
– « Initiés, mages et prophètes d’une littérature entre deux mondes. Bulwer-Lytton, Marie Corelli et George Du Maurier », “ Curious about France”. Visions littéraires victoriennes, Ignacio Ramos Gay (éd.), Berne, Éditions Peter Lang, 2015, p. 221-239.
– «Le rôle stratégique du spiritisme dans le roman “Gog”», Catulle Mendès et la République des Lettres, Études réunies par Jean-Pierre Saïdah, Paris, Classiques Garnier, 2011, p. 259-273.

MOTS-CLES
Littérature du XIXe siècle—début du XXe siècle, Fantastique, spiritisme, anticipation, récit médical