MOLINIER Julien

molinien
Molinier Julien
Doctorants en Éthique Médicale et Médecine Légale
Laboratoire d’Éthique Médicale et de Médecine Légale
Université Paris Descartes – LEMML
Centre universitaire des Saints-Pères – 45 Rue des Saints-Pères – 75270 Paris Cedex 06
julien.molinier[AT]orange.fr

PRESENTATION
A partir du constat d’un mésusage du langage professionnel dans la pratique médico-judiciaire, ce travail de recherche, dans sa première partie met en avant les raisons du détournement des mots et des termes professionnels et dans sa deuxième partie les incidences que cela peut engendrer. Pour cela, cette thèse s’articule autours deux grands axes de recherches. Pour commencer, elle s’appuie sur des témoignages de médecins (auxiliaires de justice), de professionnels de la justice, de plaignants et de mis en cause. Ensuite, elle se focalise sur l’étude de documents professionnels.

PARCOURS
– Depuis 2012 : Doctorants en Éthique Médicale et Médecine Légale -Laboratoire d’Éthique Médicale
et de Médecine Légale
– 2011-2012 : Université Paris Diderot : Master 2 Professionnel – Psychologie clinique et
Psychopathologie – spécialité : Clinique du lien social.
– 2010-2011 : Université Paris Descartes : Master 2 Professionnel d’éthique – Spécialité : prise en
charge des victimes et auteurs d’agression
– 2007–2010 : Université Paris 8 – Institut d’Enseignement à Distance : Master 1 de Psychologie Clinique, Psychopathologie et psychothérapie.
– 2007-2008 : Université Paris Descartes : Diplôme Universitaire de Victimologie.

TITRE DE LA THESE
“Le mésusage du langage professionnel dans la pratique médico-judiciaire peut il être un frein dans le fonctionnement de la justice.” : Le mésusage du langage professionnel dans la pratique médico-judiciaire, peut il, à la fois, ralentir la « machine judiciaire », et devenir un frein dans le parcours judiciaire des mis en cause et des plaignants ?

MOTS-CLES
Mésusage, langage médico-judiciaire, pratique professionnelle, victime / plaignant, auteur / mis en cause.

Advertisements